Paris

Keep Travelling // Street Art dans le 11e

4 juin 2017

Il y a peu, nous étions à Valparaiso, ville mondialement reconnue pour son street art. On a profité pour faire une visite spéciale street art pour mieux comprendre l’importance du graffiti dans cette ville… On vous en reparlera mais cette excursion nous a rappelé qu’on avait fait ce même style de visite à Paris dans notre quartier il y a un an et on avait adoré. Et finalement il n’est jamais trop tard pour en parler.

Dans notre quartier bien-aimé, le 11e, on pouvait apercevoir effectivement pas mal de street art. Il y avait des trucs très chouettes mais on s’était jamais vraiment posé trop de questions sur le sujet. C’était jusqu’à ce qu’on entende parler d’une super agence qui organise des visites street art dans tout Paris et notamment dans notre quartier: Walk My Steps. On vous le dit tout de suite, on y connaissait absolument rien et Virginie, notre guide nous a grandement aidé à démystifier l’art de rue.

Au programme les quartiers de Ménilmontant et de Belleville! Il existe aussi d’autres tours selon les arrondissements. Pendant 2h, elle nous a montré plein de petites choses cachées dans notre quartier!

Le point de rendez-vous est sur la place Verte de la rue Oberkampf où trône le fameux « M.U.R. » (Modulable, Urbain, Réactif). Ce mur est mis à disposition par la ville de Paris pour mettre en avant le street art et sa démarche artistique. Tous les 15 jours, un nouvel artiste vient recouvrir l’oeuvre précédente pour apposer son oeuvre et sa signature. C’est l’occasion de voir des oeuvres très chouettes  dans un espace autorisé, de voir l’artiste en action et même de le rencontrer. Le mur a d’ailleurs changé le temps de notre visite.

street art, paris

street art, paris

 

Puis c’est parti. On apprend que l’art de rue peut apparaître sous plusieurs formes.

  • Des graffitis aux fresques murales

street art, paris

street art, paris

street art, paris

street art, paris

 

  • Des collages

street art, paris

 

  • Des montages (comme les vélos suspendus ou les prises accrochés à des murs)

street art, paris

street art, paris

On a pu appréhender les différents styles dans le street art, les différents artistes plus ou moins connus avec plein d’anecdotes super intéressantes. Certains d’entre vous doivent par exemple connaître l‘appli Space Invader qui vous permet de prendre en photos tous les invaders de Paris et dans le monde entier, et de gagner des points. En tout cas, ça a été une révélation pour Charly qui s’est amusé comme un petit fou les mois suivants!!

C’est aussi l’occasion de mieux comprendre l’origine de l’art de rue, ses influences, son histoire et ses évolutions ou encore la réglementation parisienne. Par exemple, à Paris le street art est hyper éphémère. L’artiste sait qu’il va pouvoir être recouvert à tout moment par un autre artiste. Mais attention il y a des règles: faut que la nouvelle oeuvre recouvre entièrement l’ancienne. Par contre, s’il la recouvre que partiellement ou juste pollue l’oeuvre, ce n’est pas pareil. C’est plus un appel à la guerre. On appelle ça le TOY = Tag On Your Shit. C’est souvent l’oeuvre d’un jeune tagueur qui ne connaît pas encore toutes les règles du milieu. On vous la fait courte.

Les tags un peu moches avec juste un nom sont aussi les débuts des jeunes tagueurs. Les premiers pas dans le street art consiste en effet à se trouver un blaze, à trouver un style pour l’écrire et de s’entraîner à l’écrire vite. Oui vu que c’est illégal à Paris, plus on ira vite moins au aura de chance de se faire attraper. Ensuite ce tag devient plus stylisé et ensuite ils se mettent au véritable graffiti souvent beaucoup plus joli, en tout cas pour nos yeux.

On pourrait vous en dire plus mais on vous spoilerait sur le tour.

Cette visite a aussi été l’occasion pour nous de passer dans la fameuse rue Denoyez, dans le 20e arrondissement près de Belleville. Cette rue est un peu le spot incontournable pour admirer du street art de toutes sortes. Il y a même plusieurs ateliers d’artistes installés par là bas, depuis 12 ans pour certains. Enfin avait car il est prévu la construction d’une crèche et de logements sociaux en 2018 donc les immeubles sont en cours de destruction, supprimant pas mal de murs disponibles. La mairie devrait mettre à disposition quelques murs mais le déménagement contraint des artistes devraient faire perdre l’âme de cette rue si reconnue.

street art, paris

street art, paris

street art, paris

street art, paris

A la fin de cette sortie, des noms comme Kashink, Invader, Lease, le Milo Project ou encore mister P n’auront plus de secrets pour vous et vous verrez d’un œil nouveau le street art au quotidien.

Et pour finir vous pourrez vous relaxer dans le café CREAM juste à côté de la dernière place visitée.

 

En tout cas, on a pu échanger avec notre guide ici à Valpo et découvrir que l’art de rue est différent ici dans la manière de s’afficher vs Paris (car beaucoup moins illégale et moins éphémère), mais que les valeurs, les sujets qu’il aborde ou dénonce se retrouvent ici à l’autre bout de la planète.

Donc si vous êtes sur Paris ou que vous venez en visite, on vous conseille vivement cette visite!! On pense même à notre retour en faire d’autre pour découvrir d’autres quartiers et même voir si ce genre de visite existe à Lyon.

 

xoxo

Tiff & Charly


INFORMATIONS PRATIQUES

On avait réservé via Walk my steps mais en faisant des recherches on a appris qu’ils avaient arrêté à la fin de l’année dernière. Mais en regardant sur Internet, on s’est aperçu qu’il y avait pas mal d’autres initiatives qui organisaient le même genre de tour telles que Street Art Paris ou Paris Zigzag. Et il y en a surement d’autres. D’ailleurs on est preneurs de vos adresses si vous avez déjà fait ce genre de visites.

 Comptez entre 15 et 20 euros la visite par personne

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Bablofil 5 juin 2017 at 22 h 11 min

    Thanks, great article.

  • Leave a Reply