Argentine

Keep Travelling // La boucle Nord de Salta

18 juin 2017
Mai 2017

Dernière étape argentine: la boucle de Salta. On en avait jamais entendu parler avant que Tim et Laura de Takatoukiter nous en parlent lors d’un échange de bons tuyaux devant une bière en Nouvelle-Zélande. A partir de ce moment là, on a commencé à se renseigner et on s’est dit “Waouhhhh on va en prendre plein les yeux”. C’est décidé, on amène là bas Maman Charly et Erick pour leur dernière semaine avec nous.

La boucle de Salta c’est 1300 km à parcourir en voiture ( dont 300 km de piste) à travers des paysages plus spectaculaires les uns que les autres, avec plus de couleurs qu’on a rarement vu, à passer à travers de canyons dignes du Grand Ouest américain, à rouler sur du bitume puis de la piste sur des dizaines et des dizaines de kilomètres… bref une vraie aventure, parfois un peu poussiéreuse mais un très très grand kiff!!!!

On vous détaille pour commencer la boucle Nord de Salta et très vite un article suivra pour expliquer la boucle sud, sa route des vins et sa fameuse “Ruta 40”.

 

Jour 1: Arrivée à Salta

Arrivée à Salta en début d’après-midi. Le temps est morose: gris et humide. Pas la meilleure façon de découvrir la ville mais on était prévenu. Il y a un micro-climat par ici et il fait souvent moche.

Pour commencer, on est affamé donc direction le Patio des Empanadas! Oui on adore les empanadas argentins et on a hâte de tester les “fameux de Salta”. Ce sera l’occasion de goûter pour la première fois les empanadas frits, versus ceux au four et faut dire qu’ils sont pas mauvais. Quand vous rentrez dans le patio, toutes les serveuses viennent vous voir pour vous attirer dans leur “resto”. A vous de choisir mais franchement on pense qu’ils se valent tous. Les empanadas sont plutôt bons et mention spéciale à ceux frits même s’ils sont plus gras!! #legrascestlavie 😉

Comptez 90 pesos argentins pour 12 empanadas.

On profite aussi de l’après-midi pour gérer notre location de voiture à partir du lendemain et pour visiter un peu Salta. Le centre est assez mignon et a plein de très belles églises. En Argentine, il ne rigole pas avec ça!

Le soir on ira dans un resto typique où les familles argentines se retrouvent tous de 7 à 77 ans… Franchement les argentins sont adorables et tentent tous de nous parler un peu. On parle avec les mains étant donné que seul Charly est capable d’aligner 3 mots en espagnol.

 

Jour 2: de Salta à Tilcara en passant par Purmamarca (176 km)

Sergio, notre loueur de voiture nous amène directement la voiture à l’hôtel et nous donne tous ses bons conseils pour la boucle: on s’était pas mal renseigné avant mais il nous donne encore plus de bons tuyaux. On est donc paré pour partir à la découverte de cette si belle région, il paraît.

11h: on décolle direction Purmamarca!

2 options s’offrent à nous: prendre une autopista (enfin ce qu’ils appellent une autoroute) ou passer à travers une forêt tropicale. On choisit l’option 2 même si la route est plus sinueuse, plus longue en terme de temps mais aussi beaucoup plus chouette en terme de paysage. On traverse la forêt et on peut vous dire que le terme “humidité” prend tout son sens ici… on restera pendant un moment dans un épais nuage avec une petite bruine des plus sympathique… Voici une photo pour vous prouver que ce nuage avait vraiment une sale gueule.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Une fois sortis de la forêt, on passe à la périphérie de San Salvador de Jujuy, toujours sous son épais nuage et on vous le dit tout de suite: cette ville n’est pas du tout accueillante. Passez votre chemin.

Après encore quelques dizaines de kilomètres, miracle: le nuage disparaît et un grand soleil nous accueille… les paysages changent du tout au tout. Ca y est on est bel et bien au début de paysages magnifiques, avec des montagnes remplies de couleurs, pleines de contrastes… On peut enfin sortir de la voiture prendre quelques photos. Mais ce n’est que le début…

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

14h30: on arrive à Purmamarca et on aperçoit aussitôt la fameuse montagne aux 7 couleurs. Le cadre est magnifique, les rues du village pleine de poussière sont très mignonnes. Il y a plein d’artisanat, on sent qu’en haute saison, les rues doivent être blindées mais là tout de suite on tombe sous le charme…

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Avant de s’approcher de plus près de la fameuse montagne, on va se rassasier chez un petit papy: Los Alatos

Le menu du jour est à 90 pesos argentins (soit 5 euros) pour une entrée avec des empanadas, un très bon poulet avec du riz. Sinon vous pouvez aussi choisir plat principal + dessert pour le même prix.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Il est ensuite temps de voir de plus près la montagne aux 7 couleurs. Au fond du village, pour 5 pesos, on peut avoir accès à un mirador pour la contempler. On en entend certains dire: “payer pour un mirador, really?”… certes mais c’est juste 5 pesos et cet argent est reversé au village pour surement améliorer leurs conditions de vie… 5 pesos c’est rien pour nous et surement beaucoup pour eux, au vu des conditions dans lesquelles ils vivent et de ce qu’on a pu voir.

Il est ensuite possible de faire une petite balade autour de la montagne… on en prend plein les yeux… on se sent tout petit face à ces montagnes. En revenant au village, on croisera une très jolie boutique d’artisanat, ainsi que la fin d’un match de foot. Oui le foot c’est sacré en Argentine, et ce stade de foot est le début d’une longue lignée de stades pendant tout le voyage. C’est simple un village = un stade de foot + une église même si le village n’a que 2 maisons. Bon par contre on se dit que les tacles sur cette surface doivent un peu faire mal.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Le soleil se met à tomber et il est temps de rejoindre notre destination pour la nuit: Tilcara.Le village se trouve à une vingtaine de kilomètres de Purmamarca. On loge dans une petite auberge de jeunesse, dans des chambres doubles avec salle de bain partagée.

La nuit tombée, il fait vite très très froid… on est bel et bien dans le désert.

Pour se réchauffer un peu, on ira manger dans un super restaurant avec un très bon rapport qualité prix: Khuska. Mention spéciale au locro (spécialité de la région) et à la “cazuelita andina”: du lama effiloché, des oignons, des pommes de terre andines et de la crème. Un délice.

Comptez autour de 100 pesos argentins le plat

 

Jour 3: la montagne aux 14 couleurs et retour pour la nuit à Tilcara (140 km)

Arrivés de nuit à Tilcara, nous n’avons pas encore eu le temps de visiter ce village et notamment sa place principale, principal lieu de rencontres et d’activités dans ces villages argentins. Il y a toujours du monde sur ces places, un café pas loin, un marché d’artisanat ou un vrai marché pour s’acheter ses fruits et légumes.

Il est 9h, le marché artisanal s’ouvre juste, les premiers marchands nous sourient et nous indiquent où se trouve le marché alimentaire. On croisera même un papy avec une pancarte relative aux attentats de Paris disant qu’il est de tout coeur avec nous. Il nous demandera même comment on va. Des bichons par ici.

Accessible par un petit passage, on arrive en plein coeur du marché dans une cour d’école… Beaucoup de locaux sont présents pour faire leurs courses… on a l’impression que tout le monde se retrouve ici pour papoter. Les étals de fruits et légumes donnent envie ceux de viande un peu moins mais on s’amuse à regarder les bouchers couper la viande avec des scies à métaux…

On trouvera aussi sur ce marché “le” spot à empanadas… Pour 120 pesos, 12 empanadas frits accompagnés d’une petite sauce tomate piquante: le pique nique parfait. Il y en a pour tous les goûts: épinards, quinoa, fromage, viande, poulet… Mention spéciale à ceux au quinoa: une petite tuerie. On les prend pour manger plus tard mais pleins d’argentins viennent en manger quelques-uns pour leur goûter de la matinée.

Pour trouver ce stand: quand vous regardez les stands de légumes, il se trouve sur le côté gauche, totalement à gauche près du mur.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Les emplettes faites pour le pique nique du midi et l’apéro du soir (fromage de chèvre, saucisson…), en route pour Humahuaca et sa montagne aux 14 couleurs.

Juste le temps de faire infuser des feuilles de coca et de boire tout ça pour nous éviter le mal des montagnes, nous prenons la route, enfin la piste, pour atteindre cette fameuse montagne. Il y a environ 30 km à parcourir… la route est totalement faisable. Comptez une petite heure car oui si vous n’avez pas un 4×4 ou un pick-up, impossible de rouler bien vite.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Arrivés en haut, on paye un droit de passage de 10 pesos argentins par personne. Plus que 2 kilomètres à parcourir et nous y voilà!! La montagne aux 14 couleurs se dresse devant nous, elle est majestueuse et magnifique même avec le ciel blanc derrière. C’est vous dire. Bon par contre on est à 4350 mètres et il caille pas mal par ici. On fait la petit balade pour se rapprocher un peu plus de cette montagne… on ne la touche pas mais on l’aperçoit d’un peu plus près. La mini-balade se fait en descente à l’aller, le retour en montée est une autre histoire: oui à plus de 4000 mètres, le souffle n’est pas du tout le même. On a un peu l’impression d’avoir 80 ans…

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Après un pique nique dans la voiture avec les empanadas achetés le matin même, on redescend… les points de vue sur la route sont magnifiques. On croise même des vigognes sur la route. Certes être ici se mérite mais ça vaut tellement le coup.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour
On passera vite fait par Humahuaca car on veut vite filer dans un petit village sur le chemin du retour conseillé par notre auberge pour aller voir une “Quebraba”  (=canyon) peu visitée: la “Quebrabra de las senoritas”, accessible à partir du village d’Uquia.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

On peut aller assez loin en voiture via une petite piste: après 10 minutes, vous avez l’impression d’être dans les canyons américains, en tout cas ce qu’on s’en imagine. On est en fin de journée donc ce n’est pas à ce moment que les couleurs sont les plus éclatantes mais pourtant… les couleurs sont douces et nous sommes complètement seuls au monde. C’est magique.

Le petit village d’Uquia est très mignon avec une jolie petite église. Mais il est 18h, c’est la fin de journée et tout le monde est rentré chez lui donc c’est assez calme. On cherchera en vain le petit café proposant la tarte aux framboises vendue par Antonella de notre auberge. Les framboises sont, paraît-il, du jardin. Le nom qu’on nous a donné est: XXX mais impossible de mettre la main dessus et même les habitants du village n’ont pas pu nous aider. Donc si vous la trouvez, tenez nous au courant.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Retour pour la nuit à Tilcara.

 

Jour 4: de Tilcara à Coronel Moldes en passant par les Salinas Grandes (400 km)

Dernier jour dans le nord et une des plus grosses journées en terme de kilomètres. Dernier petit tour au marché de Tilcara pour récupérer des empanadas pour le midi. Oui on est complètement fans, puis on prend la route. 

1er arrêt à quelques kilomètres à Maimara pour admirer la falaise palette de peintre et son cimetière haut perché. Oui c’est assez bizarre d’aller voir un cimetière mais ceux de la région sont particuliers et hyper colorés. C’est presque joli et le cadre est majestueux.  La palette du peintre fait référence aux couleurs présentes sur la montagne et effectivement on a l’impression d’avoir une palette de peintre en face de nous.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Direction ensuite les Salinas Grandes, un mini désert de sel: accessible depuis Purmamarca après 65 kilomètres de routes magnifiques et hyper bien entretenues, serpentant dans la montagne et en passant un col à 4170 mètres. Oui tout se mérite ici. On aperçoit alors au loin une tache blanche: le fameux désert de sel se trouvant à 3600 mètres d’altitude.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Arrivés sur place, on en prend plein la vue: c’est la première fois pour nous tous d’admirer ce genre de paysage. On pique-nique sur tables et bancs faits en sel, discute avec une famille française en camping-car partis quelques mois avec leurs enfants et on goûte aux fameuses tortillas qu’on a aperçu pendant tout le séjour: fourrés de fromage et de jambon, grillés au barbecue ( comprendre un bidon de métal ) , c’est plutôt bon. Et puis ça ne coûte rien: seulement 30 pesos.

On décide ensuite de faire un tour dans le salar en voiture. Oui on sait, on allait ensuite au Salar d’Uyuni, beaucoup plus impressionnant mais pour les parents de Charles, l’occasion n’allait pas se représenter de sitôt et on ne regrette absolument pas cette 1ère immersion dans le sel! 🙂  Il n’est plus possible aujourd’hui d’aller seul en voiture sur le salar (= désert de sel), il faut prendre un guide à 100 pesos la voiture. C’est Eva qui sera notre guide pendant près d’1 heure. Elle est de la communauté d’ici, à qui appartiennent les terres de ce désert et connaît tous les secrets du salar. On a de la chance, on n’est presque tout seul pour visiter ce désert.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

La minute du Professeur

Il y a 5 millions d’années, les océans se sont entrechoqués, créant des montagnes et laissant un immense lac au milieu. Puis le climat s’est réchauffé et l’eau s’est évaporée pour laisser uniquement le sel. Bien sûr c’est la version courte. Bon à savoir également: la croûte de sel peut être épaisse jusqu’à 1 mètre et dessous se trouve toujours de l’eau: entre 1 et 3 mètres. Donc faut faire gaffe où mettre les pieds et bien suivre la guide.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

1er arrêt aux trous où le sel est exploité. Il existe plusieurs catégories de sel et la 1ère catégorie destinée à l’usage alimentaire vient de ces fameux trous carrés de taille régulière. Toujours en version courte, ils creusent un trou de 40 centimètres de profondeur dans la croûte de sel et dans l’eau, mettent le sel raclé dedans. Puis petit à petit, le sel se cristallise. Il faut environ 8 mois pour que tout ça cristallise puis qu’ils récupèrent le sel pour la vente. Ils le vendent suite aux villages voisins qui viennent avec des gros camions pour le distribuer ensuite bien plus loin.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2e arrêt: aux lacs d’eau douce qui du coup eux sont toujours présents. On peut y apercevoir une petite couleur marron liée au soufre se dégageant par dessous. Notre guide est spécialiste des photos donc on a droit à notre photo avec reflet dans ces lacs.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour 2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Et bien sur pour finir, quelques photos trompe l’oeil! Un premier exercice pour nous avant le salar d’Uyuni où il faudra tout donner! 🙂

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Rouler sur le salar est juste époustouflant, on a l’impression de rouler dans de la neige tellement c’est blanc.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Il est maintenant 14h30 et c’est l’heure de repartir car nous avons pas mal de route. On repasse le col en sens inverse, on repasse devant Purmamarca, le temps d’admirer encore les couleurs de la montagne puis nous revoilà direction Salta et plus précisément Coronel Moldes à 30 kilomètres au sud de Salta. Oui on préfère se rapprocher de la route du Sud et éviter de dormir à Salta.

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Dès que nous repassons par San Salvador de Jujuy, on retrouve le fameux nuage gris et il nous suivra jusqu’à notre endroit pour dormir. On passe cette fois-ci côté autoroute. Enfin ce qu’ils appellent “autoroute” car la route est pas mal défoncée. Tout au long du chemin, il y a pas mal de contrôles de police mais par chance on ne nous a jamais arrêté. Après quelques heures de route, nous voici arrivés à bon port. Il fait humide, froid. Vivement demain et la boucle du sud!

 

Alors tentés par la boucle nord? Vous vous attendiez à des paysages pareils?

xoxo

Tiff & Charly


PS: Si on avait eu plus de temps, voici ce qu’on aurait pu rajouter:

  • le village d’Iruya au nord d’Humahuaca accessible via une piste. Il paraît que le village est très mignon et que ca vaut le coup d’y rester 1 nuit et de loger chez l’habitant
  • Une rando de quelques heures à Tilcara pour découvrir une autre Quebrada.
  • On serait passer par San Antonio de Los Cobres pour longer le fameux train “Tren a las Nubes”. Il paraît que la route est très chouette et vous arriverez de l’autre côté des Salinas Grandes et éviter de faire un aller-retour par le col de 4170 mètres. Par contre vous devrez sûrement passer une nuit par là bas et c’est à plus de 3000 d’altitude.

INFORMATIONS PRATIQUES

1 euro = 17 pesos argentins

Pour dormir

A Salta: on ne vous recommande pas mais on vous donne le nom pour que vous évitiez d’y aller: Posada Casa de Hernandez

Bien placé, chambre correcte mais trop cher pour le prix et surtout le seul hôtel à nous avoir fait payé 21% de taxes. Nous ne sommes normalement pas supposés la payer quand on paye par carte et qu’on est pas argentin. Bien sûr, l’hôtel ne prend pas la carte. De tous les hôtels qu’on a fait, c’est le seul à nous avoir joué cette mauvaise blague, sachant qu’on a tout le temps payé en cash (oui les argentins ont un problème avec l’argent mais ça sera pour un autre sujet).

A Tilcara: l’auberge de jeunesse “Villa Nanin – Hospedaje Tilcara”. Les propriétaires Antonella & Ezequiel sont adorables et sont plein de bons conseils.

Comptez 450 pesos pour une chambre double avec salle de bain partagée + petit déjeuner. Le chauffage est présent dans les chambres mais pas dans la salle de bain.

A Coronel Moldes: La Casona de Moldes. Le cadre est magnifique, on se croirait dans la maison de Zorro mais malheureusement à cette période, les chambres ne sont pas assez chauffées. Par contre en été, ça a l’air mortel.

Comptez 570 pesos pour une chambre double avec salle de bain privée + petit déjeuner

Pour louer la voiture

DAS Rent a car: on vous le conseille les yeux fermés. Sergio est adorable et hyper réglo. Il vous donne un tas de conseils pour la boucle et c’était le seul à ne pas nous demander une avance par virement.
Vous pouvez le contacter de notre part sur son adresse email: sergiojimenez@dasrentacar.net

Comptez environ 650 pesos la journée si vous payez par cash. Plus cher si vous payez par carte et un tout petit peu moins cher si vous payez en dollars.

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Michel & Evelyne 19 juin 2017 at 9 h 11 min

    Encore époustouflantes les photos!!!
    Du rêve ,encore du rêve…..

  • Reply Isabelle FAVRE GENESTY 19 juin 2017 at 19 h 49 min

    Très très bel article sur la boucle du Nord : vos commentaires nous replongent dans ces merveilleux souvenirs. nous en sommes tout émus et vous remercions. Un grand bravo !!!! Nous attendons la boucle du Sud avec impatience.

    • Reply Keeptimeforblabla 19 juin 2017 at 20 h 49 min

      Merci beaucoup !!! Ca nous motive pour écrire la boucle du Sud ! Gros bisous

  • Reply Boucle sud de Salta | Keeptime for blabla, love & travel 26 juin 2017 at 2 h 49 min

    […] la boucle nord que vous pouvez lire ici, place à la boucle sud de Salta dans le Nord-ouest de l’Argentine. Elle a nous autant charmé […]

  • Reply Milla - La Galerie, Blog de voyages 1 juillet 2017 at 20 h 59 min

    Merci pour le contact de la location de voiture, c’est la dernière chose qu’il me manque pour mon voyage ! (et la veste aussi lol). Combien de jours avez-vous prévu au total pour les boucles sur et nord de Salta ? Vos articles sont supers en tout cas !

    • Reply Keeptimeforblabla 1 juillet 2017 at 22 h 31 min

      En tout on a fait 7 jours ! Mais tranquillement. Tu peux faire moins mais ça dépend si tu as du temps. En 7 jours tu as 1jour et demi de mou pour te poser quelque part.

      • Reply Milla - La Galerie, Blog de voyages 2 juillet 2017 at 10 h 19 min

        Cool c’est exactement ce que j’ai prévu !! merci beaucoup pour les conseils, sa me conforte dans mon planning du coup !!

        • Reply Keeptimeforblabla 2 juillet 2017 at 14 h 22 min

          Avec plaisir ! N hésite pas si tu as d autres questions ! Bonne préparation de voyage

  • Reply MILLA - La Galerie, blog de Voyages 1 août 2017 at 8 h 11 min

    Salut, C’est encore moi ! (oui dsl!)
    J’ai contacté la personne dont vous donnez l’adresse mail pour la location et il me demande bien une avance de 10% par virement ! étant donné que rien que les frais de virement vont me couter plus de 20€ je ne vais pas le faire …
    Les 1300km que vous indiquez, c’est bien pour la boucle nord + sud de Salta ? (je n’ai pas encore fait le calcul :p )

    • Reply Keeptimeforblabla 1 août 2017 at 16 h 08 min

      Les 1300 km c est le tout ( Sud + Nord ). Pour le loueur effectivement ça ne sert à rien de le faire, je ne crois pas que ce soit la haute saison En Argentine donc tu devrais trouver une voiture dans tous les cas

  • Reply Les Gros Sacs - Salta et sa région nord 13 septembre 2017 at 1 h 18 min

    […] grand merci à nos amis du blog Keep Time For Blabla sur qui nous avons pompé 90% de notre itinéraire et dont l’article aura été notre Bible […]

    • Reply Keeptimeforblabla 13 septembre 2017 at 8 h 05 min

      Content que ça ai pu vous servir. On va devoir repartir pour utiliser vos articles 😉

    Leave a Reply