Colombie

Keep Travelling // San Cipriano

20 juillet 2017
Juin 2017

San Cipriano se trouve à 2h30 de Cali à l’est, dans la région du Choco. L’excursion est possible à la journée depuis Cali avec tous les hôtels. Mais étant donné qu’on avait du temps et pour gagner un peu d’argent, on a préféré y aller par nous-même. 

1ère mission: aller prendre un bus de Cali à Córdoba direction Buenaventura. Bon on vous cache pas qu’on a commencé par se faire balader par un type qui a voulu nous faire prendre un bus plein en bord de route et il ne voyait aucun problème à nous faire voyager debout pendant 2h30. Désolé on n’a plus 20 ans! 🙂

Bon une fois qu’on a trouvé le bon bus, nous voici en route. La route monte dans les montagnes verdoyantes autour de Cali. C’est très très chouette. Arrivés à Córdoba, le bus nous arrête en bord de route, au milieu de nulle part. Là un monsieur en botte cours vers nous pour nous accompagner à travers le village, une fois qu’on a traversé la 2 fois 2 voies, et nous amener aux fameuses brujitas! Ah oui, on ne vous en a pas encore parlé mais c’est le moyen de locomotion unique pour atteindre le petit village de San Cipriano en plein milieu de la jungle. Il s’agit d’un moto sur rail avec une plateforme accueillant des bancs et pouvant aller jusqu’à 80 km/h. Bien sur on oublie toute règle de sécurité et c’est parti!! On est assis tout devant, on traverse la jungle, on se rend compte de la vitesse, le tout pendant une petite 1/2h. Les paysages sont très chouettes et on s’est dit qu’on va vraiment dans un village perdu.

Une fois arrivés au village qui consiste à une rue avec des “maisons” de chaque côté, on part à la recherche d’un logement pour la nuit. On sait que ce sera sommaire, donc on fait confiance à la 1ère personne qui nous aborde. Il a un grand bâtiment tout neuf, avec une vingtaine de chambres, une piscine à l’arrière avec eau de la rivière… Notre chambre donne directement sur la jungle, n’est pas vraiment fermée mais on a une grande moustiquaire!! 🙂  Là on a pensé à nos mamans qui n’auraient jamais pu dormir ici et auraient imaginées toutes les bestioles qui auraient pu venir nous voir pendant la nuit!! 🙂

Une fois qu’on a pris nos quartiers, on part se balader dans le village, tâter la rivière bien rafraîchissante par cette chaleur, voir la fin d’un match de foot dans un troquet et profiter de notre piscine qui nous est privatisée étant donné que nous sommes tous seuls dans “l’hôtel”! 🙂

Pour manger le soir, la plupart des petites mamies qui cuisinent dans les restaurants préparent la même chose: du riz avec du poisson frit. Un peu sec mais pas si mauvais que ça.

 

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

Il est temps de dormir car demain la grosse journée nous attend!! 🙂

2e jour: Il a plu toute la nuit (ça aura son importance dans l’histoire qui suit), on se réveille avec un grand soleil. Un petit déjeuner chez la mamie d’à côté, on discute avec un jeune du village pour aller faire du tubing sur la rivière. Un groupe vient de partir donc on part le rejoindre avec nos bouées sur le dos, enfin des grosses chambres à air de camion ou de tracteur. On ne sait pas vraiment ce qui nous attend car le “guide” ne nous a absolument rien expliqué. Et on s’excuse par avance pour le peu de photos qu’on a mais on a préféré ne rien prendre avec nous et je crois qu’on a bien fait! Merci à notre pote américaine du jour qui nous a envoyé quelques photos souvenirs de la sortie!

On rejoint enfin le groupe et là 1ère épreuve: la traversée de la rivière… on comprend tout de suite qu’on ait un peu désavantagé par rapport aux autres car on est en tongs versus tous les autres en baskets. Quelle stratégie adopter? Garder les tongs ou les enlever et marcher tant bien que mal. Bon on les garde, on lutte pas mal contre le courant et bingo Charles perd une de ses tongs toutes neuves achetées lors de notre excursion côté brésilien aux chutes d’Iguazu. Euhhh ça commence bien. On galère bien pour traverser la rivière mais on arrive à passer. Pendant ce temps là, les 2 allemandes du groupe se font emporter par le courant sur leurs bouées!! Le guide va les chercher et les aidera à traverser. C’est à ce moment là qu’on comprend que l’aventure commence juste. Maintenant qu’on a traversé la rivière, on doit grimper sur un chemin bien boueux. Charles fulmine avec son unique tong qu’il reste. Mais bon faut finalement mieux être pieds nus dans la gadoue plutôt qu’en tongs qui restent collés.

On monte, on descend, on suit une petite rivière puis on pose nos bouées au début d’un chemin. Oui on apprend qu’avant de faire du tubing, on va voir une petite cascade!! Ok on comprend mieux pourquoi tout le monde est en baskets! C’est parti!! Le chemin grimpe pas mal, la terre est pas mal boueuse, on galère grave. Après 15 minutes, un colombien de notre groupe trouve une semelle et décide de se la jouer Mac Guyver et de fabriquer une spartiate à Charles avec des petites lianes!! On vous a dit que les colombiens sont adorables?? Et ça fonctionne plutôt pas mal, Charles s’en sort mieux. C’est toujours pas une partie de plaisir d’autant plus que le guide nous explique qu’il passe devant car il a des bottes et au cas où où un serpent voudrait nous mordre… on est bien en tongs dis donc!!

Après 40 minutes de marche, on arrive enfin à la cascade et c’est vrai qu’elle est très chouette. On restera un moment à profiter de la cascade, à se baigner, à sauter, à voir les petits poissons nous manger nos peaux mortes…

Puis c’est reparti pour le même chemin. La spartiate de Charles est renforcée avec un lacet sacrifié par un colombien et plein d’autres lianes!! 🙂

Malgré quelques glissades, le retour sera plus rapide. On récupère enfin nos bouées et c’est parti pour du tubing!!

On saute sur nos bouées tels des gros cachalots (oui la position sur la bouée n’a rien de glamour) et on commence la descente!! La rivière a pas mal de courant et de remous donc on se marre vraiment bien. On tourne dans tous les sens, on se prend les branches car oui Tiff n’est pas la conductrice de bouée la plus douée… et oh miracle Charles retrouve sa chaussure sur le bas côté! Bon pour la retrouver, il lutte contre le courant et bingo 10 euros de sauver!! Tiff est trop contente car elle ne va pas se coltiner une recherche de tongs!! 😉

2017, colombie, dreambig, keeptimeforblabla, tourdumonde, worldtour

On continue la descente, on évite des rochers (ou pas), et nous voici de retour au village.

Ce fut une très chouette aventure. On ne savait pas à quoi s’attendre. La prochaine fois, on prendra des baskets mais bon on l’aurait moins joué “Man vs Wild”. Pas sur que Mike Horn nous engage pour une de ses prochaines aventures.

On déjeune dans le village: poisson, riz aux crevettes puis il est temps de repartir. On reprend la brujita en sens inverse, et cette fois sous une pluie torrentielle… on est trempé jusqu’aux os. C’est parfait pour reprendre le bus!

Des bus passent régulièrement à Córdoba en direction de Cali donc on monte dans le 1er qui passe. Ca y est notre aventure est terminée!! 🙂

Franchement c’était trop chouette, complètement dépaysant et on est content d’avoir fait ça par nous même. On a pu prendre notre temps, dormir sur place et profiter de la vie paisible du village. Et puis tellement plus paisible que le tubing qu’on avait pu apercevoir à Vang Vieng au Laos. Un paradis ici!!

 

xoxo

Tiff & Charly


PS: en bonus, une petite vidéo pour vous montrer les sensations sur la brujita!! et vous allez voir, Charles a adoré! 🙂


INFORMATIONS PRATIQUES

En plus d’avoir kiffé et pris notre temps pour visiter ce petit coin perdu, ça nous a coûté bien moins cher que prendre cette excursion à la journée depuis Cali.

1 euro = 3350 pesos colombiens

Trajet aller en bus Cali-Cordoba = 23 000 pesos par personne

Trajet en brujita = 5000 pesos par personne

Nuit sur place = 35 000 pesos pour une chambre double avec salle de bains (=filet d’eau) partagée

Tubing + balade jusqu’a la cascade = 15 000 pesos par personne

Nourriture sur place (diner + petit déjeuner + déjeuner) = 30 000 pesos par personne

Entrée parc national de San Cipriano = 2000 pesos par personne

Soit 120 500 pesos par personne pour 2 jours

Versus 160 000 pesos l’excursion à la journée proposée par les hôtels.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Evelyne 20 juillet 2017 at 7 h 55 min

    Trop chouette la vidéo!!!!

  • Leave a Reply